Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 12:10

La  Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM) a sanctionné une pharmacie des Deux-Sèvres. Motif : cette enseigne ne délivre pas assez de médicaments génériques.

boite-bleue-EG.jpg

C'est à cause d'un taux de distribution de médicaments génériques anormalement bas que de la pharmacie des Deux-Sèvres a été déconventionnée durant un mois par la sécurité sociale. En effet, ce taux s’éleve à moins de 50% tandis que la moyenne nationale est supérieure à 70%.

 

Concrètement, durant cette sanction, l'officine, située à Airvault dans la région de Niort, ne pourra donc plus appliquer aux client le tiers-payant, dispensant les assurés sociaux de faire l'avance des frais. Seule exception : si l'enseigne embauche un pharmacien remplaçant, lui conventionné. « D'après ce que je sais de sources syndicale pharmacienne, nous sommes les premiers. Ils ont voulu faire un exemple », dénonce la co-gérante,  Jacqueline Girardeaux. Cette dernière pense d'ailleurs faire appel de cette décision au Tribunal des affaires sanitaires et sociales.


De plus, selon la pharmacienne, il est difficile d'atteindre l'objectif fixé par l'organisme de santé puisque « de nombreux médecins prescrivent des médicaments non-substituables ». Par ailleurs, pour elle, les génériques ne sont pas toujours « bons pour le client ». Une affirmation immédiatement démentie par la plupart des spécialités de Santé.


generique 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire également : « Les Génériques, c'est pas automatique » 

A écouter également : l'interview du directeur de la CPAM de l'Aude 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0
Published by onamarchesurlaune - dans Santé
commenter cet article

commentaires