Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 15:15

ski-de-fond-superdevoluy-la-joue-du-loup
Tandis que l'hiver approche à grands pas, les premières chutes de neige ont déjà commencé à faire leur apparition. Ces décors blancs vous donnent sûrement d'ores et déjà envie de vous rendre à la montagne. Et si cette année, au lieu du traditionnel ski alpin, vous vous initier au sport de glisse nordique ?

 

Alors, contrairement aux mauvaises images que l'on peut s'en faire, le ski de fond fait parfaitement fonctionner beaucoup de muscles. Ce n'est pas seulement un sport de marche, cette activité physique représente aussi de très beaux moments de glisse.

 

Alors, à quel âge commencer le ski de fond ? Combien de temps faut-il pour apprendre ce sport ? Comment peut-on évoluer ? Peut-on vraiment maigrir par cette activité ? Combien ça coûte ?

 

Nous avons posé ces questions et bien d'autres à Thierry Rouvès, directeur de  Nordic Isère (38). Il nous présente donc ce sport original.

 

 

 

 

 

 

 

      -> En savoir plus : Bulletin d'enneigement en Isère (38) disponible ici.

Logo-Titre

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire également : A quel âge commencer le ski ?

A lire également :  Skier en toute sécurité

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Repost 0
Published by onamarchesurlaune - dans Sports
commenter cet article
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 15:39

La saison 2012-2013 des « Mercredis équipe de France » s’apprête à reprendre. A l'initiative de la Fédération Française de Judo (FFJDA), cette manifestation s'invite comme chaque année dans plusieurs villes. Ainsi, cette initiative permet à de jeunes judokas de côtoyer sur les tatamis des membres de l'équipe de France Juniors mais aussi Seniors*.

 

Le point de départ de cette animation nationale est la ville d'Auxerre. En effet, mercredi 28 novembre 2012, les Bourguignons et les Bourguignonnes pourront venir découvrir le judo. Les jeunes licenciés sont attendus au Complexe Sportif des Hauts d'Auxerre. Au cours de cette journée, des animations seront proposées par 6 membres de l'équipe de France* de ce sport de combat. Des séances de photos et de dédicaces sont aussi prévues. Enfin, une chose est sûre, cet événement est l'occasion idéale de réveiller les vocations !

 

Alors pour les intéressés plusieurs dates sont programmées : le 28 novembre 2012 à Auxerre (89), le 19 décembre 2012 à Boé (47), le 16 janvier 2013 à Gouesnou (29), le 20 mars 2013 à Rouen (76), le 15 mai 2013 à Brives (19) et le 12 juin 2013 à Firminy (42). 

 

judo prescillia Gneto

 

Lors des dernières sessions des "Mercredis équipe de France", une animation avait été organisée à Béziers. Nous avions alors rencontré Christian DETRANCHANT, Président de la ligue de Judo dans le Languedoc-Roussillon.

 

 

 

 

LA SELECTION :

Benjamin DARBELET (-73kg) : Vice Champion Olympique 2008, Champion du Monde par Equipes (2011), Champion d’Europe (2003), quadruple Champion de France (2010/05/03/01).

Priscilla GNETO (-52kg) : Médaillée de Bronze aux Jeux Olympiques de Londres 2012, Championne du Monde Par Equipes (2011), Double Championne de France (2011/2010).

Cyrille MARET (-100kg) : Champion du Monde Juniors 2006, triple Champion de France (2011/10/09), Champion du Monde Par Equipes (2011).

Maëlle DI CINTIO (-63kg) : Championne de France individuels Seniors (2011), Championne de France Universitaires (2012).

Kilian LE BLOUCH (-66kg) : 3e aux Championnats de France individuels Seniors (2010); 3e Championnats Europe -23ans (2011).

Treicy ETIENNAR (-57kg) : Championne d’Europe Juniors (2012), Vice Championne de France Juniors (2012).

Jean Pierre GIBERTEntraîneur National de l’Equipe de France Masculine.

Repost 0
Published by onamarchesurlaune - dans Sports
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 22:09

piscine-espace-de-liberte.jpg

 

Short rouge, lunettes de soleil, sportif, chacun détient sa propre image du maître-nageur. Mais au delà de la tradition et des idées reçues, il faut obtenir un véritable diplôme pour espérer enseigner cette passion aquatique. Mais comment devient-on maître-nageur-sauveteur ? Quelles qualités faut-il avoir pour bien exercer ce beau métier ?

 

Afin de répondre à toutes ces questions, nous avons rencontrer Didier, maître-nageur-sauveteur à l'Espace Liberté du Grand Narbonne.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire également : Portrait : Samuel, coach de l'Espace de Liberté

A lire également : A quel âge peut-on apprendre à nager ? 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Repost 0
Published by onamarchesurlaune - dans Sports
commenter cet article
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 18:38

 

Samuel Coach

 

La piscine de l'Espace de Liberté du Grand Narbonne rassemble beaucoup de passionnés. On a marché sur la Une a décidé de rencontrer l'un d'entre eux.

 

 

A l'Espace de Liberté, tout le monde l'appelle « coach ». Lui, c'est Samuel. Il est maître-nageur-sauveteur dans ce beau complexe aquatique narbonnais. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il aime son métier. Une admiration sûrement due à la multitude de possibilités sportives proposait par l'élément eau qu'il côtoie tous les jours.

 

Depuis l'arrivée de Philippe Lucas et son équipe dans la ville audoise, Samuel travaille aussi au côté de l'ex-entraîneur de Laure Manaudou. Un quotidien totalement bouleversé pour ce maître-nageur-sauveteur mais un changement qui semble lui mettre du baume au cœur au coach d'origine bretonne.

 

Portrait :

 

 

 

 

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire également : A quel âge peut-on apprendre à nager ? 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Repost 0
Published by onamarchesurlaune - dans Sports
commenter cet article
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 22:57

piscine a quel age peut on apprendre à nager-copie-1

 

La rentrée des classes passée, pour les parents, se pose désormais la question des activités extra-scolaires de leurs petits. Alors pourquoi pas la piscine ? « Mais à partir de quel âge les enfants peuvent-ils apprendre à nager ? » Nous avons posée cette question à Céline, maître-nageur à la Piscine de l' Espace de Liberté de la ville de Narbonne :

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire également : "A quel âge commencer le ski ?" 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Repost 0
Published by onamarchesurlaune - dans Sports
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 12:50

flyzone-enseigne.jpgLe simulateur de chute libre  FlyZone s'est établi cette année à  Lézignan-Corbières dans l'Aude.

 

flyzone2Pour ceux, dont l'idée de sauter d'un avion en parachute fait frémir, l'entreprise Flyzone détient la solution. En effet, elle propose des activités procurant les mêmes sensations que lors d'une chute libre classique.

 

En France, il n'existe que deux simulateurs de ce type. Celui de Lézignan est le plus puissant d'Europe. Destiné aux entraînements sportifs et militaires, ce tunnel à vent est également ouvert au grand public.

 

Ce centre dôté d'un équipement exceptionnel est aussi associé à un club de parachutisme. Cette union permet aux amateurs de passer d'une activité à l'autre.

 

Vincent VAN LAETHEM est directeur général chargé du management à Flyzone. Il nous parle du simulateur de chute libre de Lézignan Corbières :

 

 

 


Repost 0
Published by onamarchesurlaune - dans Sports
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 09:49

Le Tour de France à Pied, c'est le projet un peu fou d'Aurélie et Laurent. Objectif : en un an parcourir plus de 8000 km.


tour de france à pied

Pour leur Tour de France à Pied, Aurélie et Laurent longent les frontières terrestres de notre territoire. Ils ont déjà effectué plus des trois-quarts de leur itinéraire. Pour alléger leur périple, ils n'ont pris que le strict minimum dans leurs bagages.

 

Durant leur voyage, ils comptent sur la générosité des français pour les accueillir (plus d'infos ici). Pour cette expérience unique, l'important pour eux, c'est aussi d'aller à la rencontre des gens tout en découvrant leurs regions.

 

Cette initiative est également à but caritatif. En effet, cette aventure est soutenue par  Handicap International et chacun peut donner à l'association dont ils portent les couleurs.

 

Ils évoquent avec nous leur fantastique Odyssée.

 

Aurélie et Laurent traversent actuellement le Parc Naturel du Mercantour.
position.jpg

Repost 0
Published by onamarchesurlaune - dans Sports
commenter cet article
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 12:18

 

En cette période hivernale, c'est une question récurrente chez les parents : « A quel âge mon enfant peut-il commencer le ski ? » Pour en savoir plus, nous avons demandé l'avis de Jean-Marc Simon, directeur du syndicat des moniteurs de Ski Français de l'Isère.

 

enfant-ESF.JPG

« Dès 3 ans on peut envisager la pratique du ski. », commente Jean-Marc Simon, directeur du syndicat des moniteurs de ski français de l'Isère. Néanmoins à cet âge, la séance d'apprentissage reste une amorce d'initiation et une découverte de la glisse.

 

Si votre petit n'accroche pas ou si votre famille n'est pas très sportive, il vaut mieux encore attendre. Vers 4 ou 5 ans, l'enfant assimilera plus vite. Il pourra même au bout d'une semaine prendre le téléski et descendre en chasse-neige.

 

Le plus important reste la disponibilité de l'enfant. Il doit être en forme. «  Il faut priviligier la découverte et la mise en situation progressive durant un moment choisi. », souligne Jean-Marc Simon. Il est préférable que le climat soit favorable : « quand il fait beau et quand il fait chaud ». Enfin, la séance ne doit pas être trop longue.

 

« Je conseille aux parents d'inscrire leurs enfants dans une école de ski ». Selon notre spécialiste, le contexte pédagogique fait sortir l'apprenti-skieur de son cocon. D'autant qu'en rencontrant d'autres enfants, « cela lui donnera l'idée que la chose est normale et il s'impliquera plus naturellement ». Enfin, ces leçons en dehors du cercle familial permettront d'éviter « des tensions inutiles entre les parents et les enfants ».

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 A lire également :  A quel âge peut-on apprendre à nager ?

A lire également :  Skier en toute sécurité

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Repost 0
Published by onamarchesurlaune - dans Sports
commenter cet article
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 18:43

Les vacances de février commencent ce soir pour la zone A (Académies de Caen, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz, Nantes, Rennes et Toulouse). Certains d'entre vous vont prendre la route pour les stations de sports d'hiver. Jean-Marc Simon est directeur du syndicat des moniteurs de Ski Français de l'Isère. Il nous rappelle les principales règles de sécurité à respecter.

 

ski-vacances.jpg

 

Comme sur la route, pour éviter les dangers il ne faut pas oublier que l'on n'est pas seul sur les pistes de ski. Pour votre sécurité des régles sont en vigueur. Le skieur aval a priorité sur le skieur amont. «  C'est celui qui arrive par derrière qui doit faire attention à l'autre qui ne le voit pas. Il doit donc prendre les mesures nécessaires pour éviter le skieur vers lequel il va. » explique Jean-Marc Simon, directeur du syndicat des moniteurs de Ski Français de l'Isère.

 

Ensuite, stationner derrière une bosse est une pratique très dangereuse. « Tout simplement parce que celui qui est de l'autre côté de la bosse ne voit pas ce qui se passe en dessous. » Même si Jean-Marc Simon avoue que dans ce cas le skieur « devrait avoir la mesure de prudence de ne pas sauter s'il ne voit pas ce qu'il y a. » Quoi qu'il en soit, il vaut mieux éviter de tenter le diable !

 

Enfin, il faut bien se rendre compte qu'une fois chaussés, vous devez être maître de vos skis ! Une des consignes essentielles est bien sûr « de contrôler sa vitesse » alerte-t-il.

 

Précautions à prendre pour le hors piste

 

Pour Jean-Marc Simon, la pratique du hors piste est impensable si elle n'est pas préparée à l'avance. Avant de sortir des terrains balisés, il faut se poser plusieurs questions .

 

D'abord, il faut évaluer le niveau des personnes qui participent à cette excursion. « Les skieurs devront également prendre connaissance de toutes les informations météo nécessaires », met en garde Jean-Marc Simon. L'itinéraire doit être connu. Enfin, il vaut mieux prévenir que guérir, chaque participant doit avoir un moyen de contacter les secours .

 

La plus grande menace demeure la sous-évaluation du danger. « On ne s'aventure pas hors piste parce qu'il fait beau ou parce qu'on a l'impression que ce n'est pas mal aujourd'hui. » Selon notre spécialiste, la plus grosse erreur serait de pénétrer dans un domaine simplement parce qu'on voit des traces. « C'est bien la pire des logiques ! Car les traces, on ne sait pas de quand elles datent ou encore qui les a faîtes. », décrit-il.

 

La France est le deuxième pays, après les Etats-Unis, en nombre de skieurs accueillis. Une statistique qui multiplie forcément les risques d'accidents. « Donc beaucoup de prudence, il faut savoir ce que l'on fait » conclue-t-il.

Repost 0
Published by onamarchesurlaune - dans Sports
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 15:03

Nos seniors semblent en pleine forme. Selon une étude menée par des chercheurs de l'Unité Inserm 1093 de l'Université de Bourgogne, les performances des vétérans marathoniens se sont améliorées. Romuald Lepers et Thomas Cattagni sont arrivés à cette conclusion grâce à l'analyse des performances chronométriques des concurrents durant ces 30 dernières années au marathon de New York. Pour mieux comprendre cet engouement des vétérans pour cette discipline, nous avons rencontré une marathonniene de longue date.

 

Récemment parue dans la revue américaine AGE, l'Unité Inserm 1093 de l'Université de Bourgogne a étudié les caractéristiques des participants du marathon de New York entre 1980 et 2009. Les deux chercheurs Romuald Lepers et Thomas Cattagni sont arrivés à plusieurs conclusions. D'abord, le taux de participation des hommes de plus de 40 ans est passé de 36% à 53%. Le constat est le même chez les femmes. Le nombre de vétéranes a doublé passant de 20% à 40%. L'âge moyen des marathoniens a donc tendance à augmenter.

 

Pour ce qui est des performances, celles « des jeunes coureurs » restent plutôt stables tandis que leurs homologues plus âgés s'améliorent. Sur un temps moyen de 3h50, les hommes âgés entre 65 et 69 ans ont gagné 15 minutes entre 1980 et 2009. Chez les femmes, le temps baisse lui aussi. Les 55-59ans ont diminué leur chrono de 41minutes en trente ans.

 

veteransA 45 ans, Anne fait partie de la catégorie Vétéran 1. Avec une cadence d'environ 2 marathons par an, elle en est à sa 20ème course. Son meilleur temps est de 3h28'45 au marathon de la Côte d'Azur (Nice-Cannes) de novembre 2008. « Ma devise : moins de 4 heures, au dessus çà devient long ! Et, Je l'ai toujours tenue... ou presque : mon chrono le plus mauvais est celui de Madrid en 4h00'17 ! Cependant en moins de 4h je suis toujours dans la 1ère moitié des arrivants. Ce qui veut bien dire que de plus en plus de coureurs s'essaient à cette épreuve. »

 

En outre, en octobre dernier, un britannique de 100 ans a couru le marathon de Toronto ( cf article).D'origine hindoue, le centenaire a parcouru la distance historique en 8 heures 25 minutes et 16 secondes. Il devient ainsi la personne la plus âgée ayant accompli un marathon. Cette course était la huitième à laquelle participait ce marathonien. Un coureur atypique puisqu'il a commencé à courir à l'âge de 89 ans.

 

Beaucoup d'entraînements

 

Marathon-copie-1Le marathon est une épreuve qu'il ne faut pas sous-estimer. Si la distance mythique de 42,195 kilomètres peut être impressionnante, elle n'est pas impossible. Selon le site doctossimo.fr, pour un premier marathon, il faut au minimum 6 à 12 mois d'entraînement avant le grand départ. Enfin des sites spécialisés comme  Vo2 et  Jogging vous donneront de précieux conseils (disponibles aussi sous forme de revues chez votre marchand de journaux). Pour une de ces  plate-formes dédiées aux joggers, « un bon entraînement marathon doit comporter au minimum : 8 à 12 séances au seuil, 8 à 12 séances longues et 2 à 3 courses sur 10 km ou 1 à 2 semi-marathons pour vous tester ». L'important donc, c'est la régularité dans l'exercice.

 

« Certains participants n'ont rien à y faire et ne se rendent pas compte de la charge d'entraînement que çà implique pour terminer la course proprement et donc sans marcher. » détaille Anne. 8 semaines avant un marathon, le programme de notre athlète est chargé : 3 à 4 entraînements par semaine dont une séance longue. Cette dernière dure plus longtemps que les autres et permet de travailler l'endurance. Pour Anne, chaque semaine, cette séance s'allonge de 10 à 15 minutes. Elle passe donc de 1h20 à 2h30. Enfin, plus de 40 kilomètres, ça pèse ! « On dit qu'il faut 42 jours pour que le corps récupère de toutes ses micro-blessures ! » explique Anne. De plus, certains marathoniens sont victimes de déprimes après cet effort.

 

« Une ambiance unique »

 

En 2004, Anne a participé à la course mythique de New York. « C'est mon plus beau souvenir : des frissons sur le pont juste avant le départ et des spectateurs qui vous acclament du premier kilomètre au dernier … Et puis, New York c'est une ville magique. Je voudrais bien y retourner sauf qu'aujourd'hui cela devenu un vrai business. »

 

Anne a d'abord été triathlète. Elle nous confie que désormais bien qu'elle continue de nager trois fois par semaine, elle a toute fois un peu abandonné son vélo. Pour elle, le choix du marathon était évident : « c'est une distance  légendaire et reine. De plus l'ambiance qui y règne est unique, remplie de convivialité, de bonne humeur et de fraternité. Et puis, toute ligne d'arrivée franchie reste toujours un excellent souvenir. »

 

Enfin, « l’amélioration des performances peut s’expliquer par l’augmentation du nombre de participants de ces catégories d'âge aux différents marathons, mais aussi par l’intérêt croîssant que porte cette population plus âgée aux bénéfices de l’activité physique pour la santé et le bien être», conclue Romuald Lepers, chercheur de l'unité Inserm.

Repost 0
Published by onamarchesurlaune - dans Sports
commenter cet article