Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 14:13

« Un Anonymous ne peut pas répondre seul ». A ce titre, près d'une centaine de ses membres francophones ont été interviewés par le site France Info  (article  ici). Ils y ont notamment expliqué leur principale motivation.

 

rezocitoyen_anonymous.pngplate-forme francophone des Anonymous

 

Franceinfo.fr a réussi à rentrer en contact avec une partie des Anonymous francophones. Grâce à un canal de discussion (Internet Relay Chat), le site d'informations a obtenu un entretien avec une centaine de ses membres. Une méthode d'interview essentielle puisque selon les règles de ce mouvement « tout est décidé de manière collective ».


Contrairement aux idées reçues, les Anonymous n'ont pas tous des connaissances poussées en informatique. Ils se présentent comme « le peuple d'internet » ou encore comme « des citoyens qui se battent pour garder leurs droits acquis ». D'univers et d'horizons différents, les membres de ce groupe s'allient pour la liberté d'accès aux connaissances.


« Anonymous est garant de la liberté d'expression  », c'est par ce postulat que les activistes se sont fait connaître du grand public et notamment en France. En effet, leur riposte face à la fermeture de MegaUpload n'est pas passé inaperçue. « Nous ne sommes pas une bande de gamins qui se mettent à brailler parce qu'on nous enlève notre accès facile, gratuit et sans scrupules à des œuvres audiovisuelles » se défendent-ils. Ces justiciers du Web n'ont pas pour objectif de voler les acteurs culturels.


Néanmoins, ils se disent « sensibles aux problèmes d'accès à la culture ». Pour eux, « le modèle actuel d'accès à la musique ou au cinéma est dépassé ». Un monde culturel trop élitiste qui pourrait être combattu par une licence globale, afin de « permettre aux créateurs d'être reconnus et rémunérés sans devoir passer par la chaîne du copyright qui profite à une minorité ».


En protestant contre des lois comme Hadopi en France ou encore SOPA et PIPA aux Etats-Unis, les Anonymous veulent s'en prendre « aux mouvements lobbyistes qui monopolisent la commercialisation de la connaissance ». La culture doit « être libre et accessible à tous » expliquent-ils.

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

A lire également : M pour MegaUpload

A lire également : Pourquoi WikiLeaks et les Anonymous ont raison de s'associer ?

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0
Published by onamarchesurlaune - dans Multimédia
commenter cet article

commentaires